Présentation

Derniers Commentaires

Recherche

Page de liens

Mercredi 2 octobre 2013 3 02 /10 /Oct /2013 09:53

GUERISONS, SIGNES DU ROYAUME

Jésus, dans sa vue publique, a annoncé le Royaume de Dieu en faisant des signes et des prodiges : guérisons, libérations d’esprits mauvais, résurrections !... Aujourd’hui Jésus est retourné vers le Père, mais nous a envoyé son Esprit Saint qui opèrent les mêmes signes !... tout cela pour manifester la Tendresse du Père pour nous ses enfants.

  • Croyons-nous aux miracles opérés par Jésus ?
  • Croyons-nous aux œuvres du Saint Esprit ?

Probablement pas vraiment, car une guérison pose avant tout la reconnaissance de l’auteur de la guérison, dans un élan de foi. Jésus a dit :

 

« Si je ne fais pas les oeuvres de mon Père, ne me croyez pas; mais si je les fais, quand bien même vous ne me croiriez pas, croyez en ces oeuvres, afin de reconnaître une bonne fois que le Père est en moi et Moi dans le Père." (Jean 10, 37-38)

 

Récemment j’ai fait l’expérience de la tendresse de Dieu par la guérison de ma rotule.

 

Le 5 juin 2013, en montant l’escalier j’ai buté sur l’avant dernière marche et je suis tombée à genoux sur le palier : un craquement sinistre m’a montré que je me suis cassé la rotule du genou droit ! La radio l’a confirmé !... Depuis je vivais avec une attelle, des béquilles, cloîtrée à la maison et pour la vie quotidienne, grâce à l’amitié de ceux qui m’entourent. Mais dans notre petit groupe de prière, (qui se réunit à la maison) sur une Parole du Seigneur :

« Demandez et vous recevrez »

j’ai invité les personnes présentes à demander ce qu’elles voulaient… Personnellement j’ai demandé la guérison de ma rotule !... Le Seigneur a répondu dans une autre parole de l’Evangile reçue comme une parole de connaissance : “Qu’il « vous » soit fait selon votre foi”

Cette parole s’adressait non seulement à moi, mais à toutes les personnes présentes à la prière (notez le « vous ») Cependant les douleurs de mon genou étaient encore là et ma foi encore petite. Or dimanche 14 juillet 2013, ne pouvant me déplacer jusqu’à l’Eglise, une amie Florence m’a apporté la communion. Nous avons adoré le Seigneur présent dans l’Eucharistie qui m’a dit, lorsque j’ai communié :

“ Laisse  « tes » cannes  et  proclame « ta » guérison !”  

C’est à moi seule que s’adressait l’ordre du Seigneur !... le jour même, dans la foi, j’ai fait ce que le Seigneur a dit : “j’ai quitté mes cannes et j’ai proclamé ma guérison” !... Le lendemain seulement je quittais mon attelle !... Dans cette dynamique, mardi, j’ai accueilli en marchant allègrement jusqu’au portail, madame T.  kiné remplaçante de monsieur M. Elle a été très étonnée de me voir marcher ainsi. Elle pensait en me voyant qu’elle devait soigner une autre personne… Elle a constaté elle-même, que ma rotule ne me faisait plus mal… Or madame T. a dit : « on ne peut vraiment parler de guérison que si vous mettez votre jambe en position « sept ». J’ai donc plié ma jambe, en lui demandant, cette position, comment s’appelle-t-elle ?

- « sept » m’a-t-elle répondu !...

Inutile de dire que j’ai arrêté les séances de rééducation... Or j’en avais eu seulement trois avec  monsieur R. M., la semaine écoulée, alors que je marchais encore avec cannes et attelle, que je devais garder au moins jusqu’au 5 août 2013. Le Seigneur dans sa bonté, m’a économisé au moins 21 jours d’attelle  et de béquilles…

Le chirurgien que je verrai bientôt constatera ce que tout le monde peut voir dès aujourd’hui… Comme l’a vu mon curé, je marche !…  j’ai monté et descendu sans problème l’escalier raide de la cure !... Mon médecin a aussi constaté ultérieurement que je marchais sans problème. Gloire à Dieu !

Le 5 août 2013 je suis donc allée à mon rendez-vous chez le chirurgien. Je lui ai raconté ce que le Seigneur m’avait dit dans la communion : « lâche tes cannes et proclame ta guérison. » Ce que j’avais fait. Il a regardé mes radios réalisées avant la consultation, et il a dit, en les voyant : « vous êtes guérie »  Il a tenu cependant à m’examiner et a constaté que je n’avais plus mal !

 

La foi ne peut être affermie, que lorsqu’on sait comment j’ai reçu cette guérison :  dans la prière charismatique et la communion au Corps Vivant du Christ !

 

Gloire au Seigneur Jésus pour sa Tendresse !

Oui ! Que le Seigneur soit loué pour son Amour !

Oui ! Que le Seigneur soit loué pour sa Puissance !


DIEU PARLE

 

On peut s’étonner que Dieu m’ait parlé…

Je peux vous affirmer que

  • Dieu parle parfois comme un homme ! C’est l’oreille humaine qui l’entend ! Un sourd aurait entendu !... Sa voix est ferme et forte, sans empreinte de tonalité personnelle, c’est-à-dire sans timbre…
  • Le Seigneur parle aussi au coeur et là, on entend faiblement mais distinctement. Il faut affiner l’oreille du coeur par la louange en paroles jaillissant de l’Esprit Saint, en chant intériorisé, et aussi par la louange en langues et l’adoration, ceci afin d’être très attentif à ce que le Seigneur dit !...

 

Quand la Parole divine réalise ce qu’elle dit, alors on peut être sûr que cela vient de Dieu. Attention, ce qu’il advient ne doit pas être en contradiction avec la Parole de Dieu ! Dans mon cas, j’ai fait, dans la foi, ce que le Seigneur a dit : “j’ai quitté mes cannes et j’ai proclamé ma guérison” 

 

Que le Seigneur soit béni !

Le Seigneur est bon ! Qu’IL soit loué !

Gloire à Dieu pour tout ce qu’IL fait !

 

TEMOIGNAGE

Proclame ta guérison

  • Il faut noter que le Seigneur agit toujours gratuitement sans aucun mérite de notre part. C’est Lui qui aime en premier.

 

La guérison donnée par le Seigneur est un signe visible du Royaume de Dieu parmi nous. C’est pourquoi il en est un qui s’agite pour faire croire que la guérison était naturelle… que c’était peu de chose… Que la personne n’a pas été guérie ! Qu’elle a encore des douleurs… Qu’elle a fait une rechute !… etc… Or quand une personne est guérie par le Seigneur, elle doit témoigner devant tous. D’abord parce que le signe de la guérison est donné pour augmenter la foi de tous. Une personne qui témoigne, affermit sa propre foi et la foi de ceux qui l’écoutent. On  n’est pas guéri pour soi-même, mais pour que la louange remonte à Dieu, de qui vient la guérison. Il nous faut retourner en gloire à Dieu, la joie d’être guéri(e). Une guérison fait connaître la Tendresse de notre Père et la Puissance du Christ Jésus :

Les Juifs firent cercle autour de lui et lui dirent: « Jusqu'à quand vas-tu nous tenir en haleine? Si tu es le Christ, dis-le-nous ouvertement. » « Jésus leur répondit: "Je vous l'ai dit, et vous ne croyez pas. Les oeuvres que je fais au Nom de mon Père témoignent de moi. (Jean 10, 25)

Que tes œuvres sont belles Seigneur !

Que tes œuvres sont grandes !

Seigneur, Seigneur Tu nous combles de joie.

 

Croyez-m'en ! dit Jésus,  JE suis dans le Père et le Père est en Moi. Croyez du moins à cause des oeuvres mêmes. (Jean 14, 11)

JE VEUX N'ETRE QU'A TOI 

 


 

cliquez sur l'image pour voir la vidéo 

 


 

Par Monique Maury - Publié dans : GUERISON
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Recommander

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Syndication

  • Flux RSS des articles

overblog

Nombre de visites

 
depuis le 10/08/ 08

Il y a  2  personne(s) sur ce blog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés